Plugins WordPress, une intro

WordPress (WP) est une plate-forme mature en soi, mais un des éléments ce qui font sa puissance est la multitude d’extensions (plugins) que des programmeurs ont écrits et qui ajoutent des fonctionnalités sur mesure à votre site. On peut penser à un outil qui permet de diriger le trafic destiné à d’anciennes pages qu’on aurait supprimées ou déplacées vers leur nouvel équivalent, ou encore ajouter des boutons médias sociaux (Facebook, Twitter, etc.) à vos pages. Voilà des tâches que WP ne fait pas d’office mais que vous pourriez activer en installant un plugin.

Trouver les plugins

On trouve les plugins sur WordPress.org/extend/plugins en faisant une recherche par mots clés. À même la liste de résultats, vous serez à même d’examiner les caractéristiques de chaque plugin et d’accéder à de l’information supplémentaire (nombre téléchargement, instructions d’installation, etc.). On peut alors télécharger les plugins localement, les extraire de leur fichier .zip et les télécharger sur notre site dans le répertoire /wp-content/plugins/.

Une méthode moins laborieuse consiste à effectuer la recherche à même notre propre installation WP. Allez dans l’interface d’administration de votre site, sous Extensions/Ajouter et effectuez une recherche.  Les informations disponibles dans ce mode sont moins exhaustives, mais vous pouvez procéder à l’installation de façon distante ce qui permet de sauver du temps. J’utilise cette méthode surtout pour les plugins que je connais déjà.

Comment choisir ses plugins?

Il est fréquent que plusieurs programmeurs aient écrit des plugins similaires. Par exemple, il existe un grand nombre de plugins qui permettent d’effectuer des redirections. Comment alors choisir lequel installer? Voici des indices de qualité :

  • Classement de 1 à 5 étoiles — le plus le mieux
  • Nombre de votes au classement par étoiles — deux ou trois votes seulement peuvent laisser croire qu’il s’agit de votes complaisants
  • Date de la dernière mise à jour — une date «ancienne» indique que le plugin n’est peut-être plus supporté par son programmeur, qu’un meilleur plugin l’a supplanté ou encore que WP a intégré la fonctionnalité dans son noyau principal
  • Nombre de téléchargements — le plus le mieux
  • Graphique «Stats» — montre les téléchargements dans le temps
  • Compatibilité avec la version du noyau de WP

L’évolution de WP

Je le mentionnais plus haut : certains plugins tombent en désuétude lorsque les développeurs du noyau décident d’y intégrer des fonctions similaires. Par exemple, le plugin My Page Order permettait de choisir l’ordre des items dans le menu standard de WP. Il est devenu caduque, avec plusieurs autres plugins de création de menus secondaires, quand WP 3.0 a complètement revu le fonctionnement du noyau et introduit la gestion de menus personnalisés sous Apparence/Menus. S’il est toujours disponible dans le répertoire de plugins de WP, il n’a pas été mis à jour depuis le 19 juin 2010.

Le monde des plugins est vaste. Je compte évidemment en reparler et vous indiquer mes préférés. Vu que je l’ai déjà évoqué, je commencerai par Redirection qui m’est essentiel surtout lorsque je migre un site existant vers une installation WP. Restez à l’écoute!


Au sujet de Geneviève

Conseillère en communications auprès de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ), mes temps libres sont partagés entre le cyclisme en solitaire ou avec Équipe SOQUIJ, le bénévolat auprès de la Fondation les P’tits Lutins, la bouffe, la gestion de ma copropriété, les voyages, et la réalisation de sites Internet à contrat.

Un commentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *