Une phrase par année…

Au mois de septembre 2011, The Daily Post, un blogue dont la raison d’être est d’aider les blogueurs à se dépasser, a lancé le défi suivant : écrire un article où une phrase (une seule!) illustrerait une année de notre vie (Write a power sentence for every year of your life).  Voilà un exercice intéressant pour la bachelière en histoire et la «résumeuse» professionnelle que je suis. Je plonge donc.

1. Je suis tellement attendue que ç’en a fait une belle histoire.

2. J’apprends à monter et à descendre les escaliers avec un Doberman à mes côtés.

3. Je mange des biscuits soda avec Micheline Lanctôt; ma carrière cinématographique est de courte durée.

4. J’ai mon premier chat, Macha.

5. Je baragouine l’anglais avec Martine en jouant dans l’univers Fisher Price : le château, la ferme et le garage.

6. En quittant St-Lambert, je deviens une vraie «petite fille d’Outremont» .

7. Je cueille des cerises dans l’arbre Jell-O et m’empoisonne à les manger; une vie à lire les étiquettes des aliments préparés commence.

8. Je cultive un plant de bégonias rouges pour le donner à mon institutrice, Aurore.

9. Je mémorise «En sortant de l’école» avec Céline.

10. J’offre, de la part de ma mère (ahem), des «pilules pour les nerfs» à Graziella qui en avait bien besoin.

11. Je passe un été à chanter «Gigi l’amoroso».

12. Je deviens jeune naturaliste et j’apprends les rudiments de l’organisation d’événements avec Colette.

13. Après une 6e année où nous n’avions presque rien fait d’académique et loin de mes amis du primaire, je soupire d’ennui au PSNM.

14. Je fais ma place au secondaire, dans les cours de latin et d’histoire ainsi qu’au handball.

15. Poussée par l’appât du gain qui me permettra de faire mon premier voyage sans parents en Europe, je pète des scores à l’école – même en mathématiques!

16. Mon trac passé, Génies en herbe devient une formidable source d’estime de soi et d’amitiés.

17. L’expérience Génies se poursuit et j’ai enfin trouvé ma place dans un gang d’amis même s’ils sont éparpillés entre Québec, Drummondville, Vancouver et la France.

18. Passage des soeurs aux jésuites; une année de transition où ma passion Génies est remplacée par celle, tout aussi dévorante, du hockey sur glace.

19. Ne sachant pas trop ce que je veux faire dans la vie, je suis admise à la faculté de Droit par la peau des dents mais je n’ai pas encore compris qu’il fallait vraiment étudier… pas pour réussir, juste pour passer!

20. Dépassée par les événements, je fuis la fac de Droit et espère trouver ma voie au département d’Histoire.

21. J’assiste à tous les ateliers possibles pour améliorer mes méthodes de travail, mais les examens ne valent plus 100% de la note finale et l’appel de la patinoire est très puissant.

22. J’apprends qu’il y a des profs trop gentils, comme Mr. Burridge, ce qui me permet d’avoir un emploi et d’être sur la glace au moins 10 heures par semaine.

23. À la suite d’un désastreux voyage de hockey aux USA, je commence (enfin) à comprendre que le succès ne peut être mû par la seule passion.

24. Malgré 10 séances avec la conseillère en orientation, qui pointait dans la direction du journalisme, je réintègre la faculté de Droit en deuxième année.

25. J’apprends la compassion, une saine méfiance et la rédaction anglaise en m’occupant de transferts de prisonniers avec les gens de l’ODD.

26. Dans mon premier poste d’avocate, je fais ce que je ne faisais pas à l’université : je lis de la jurisprudence.

27. En organisant la soirée retrouvailles du secondaire, j’apprivoise Internet qui permet déjà de retracer des gens avec on n’a plus de contacts.

28. Je fais mes premiers pas en HTML et je joins un ordre pseudo-religieux satirique sur Internet.

29. Mon grand-père nous quitte et avec les quelques dollars qui en découlent, j’achète mon premier ordinateur : watch out world!

30. Après un bref séjour au Texas l’été précédent, ma secte Internet se réunit au Colorado pour une longue fin de semaine d’hilarité.

31. Sinusites, sinusites, sinusites…

32. Après avoir longuement magasiné, et avec un montage financier qui implique un prêt paternel, je deviens propriétaire d’un condo neuf dans le Mile-End.

33. SOQUIJ crée officiellement le poste de conseiller en communications web et je l’obtiens, à l’arraché, grâce à des sites sur lesquels j’avais travaillé dans mes temps libres : le Hockey à Ville Mont-Royal, le premier vrai site de l‘Association du Jeune Barreau de Montréal, Souvenirs du Dr Comtois.

34. Malgré moi, mais soucieuse de protéger mon investissement, je deviens administratrice de la copropriété.

35. Je jongle le c.a. de la copropriété, celui l’AJBM et celui des P’tits Lutins, tout en faisant des contrats de webmestre; des fois, il m’arrive de respirer.

36. Milo le chat entre timidement dans ma vie; on dit que c’est bon pour la pression sanguine et j’en ai besoin car le toit coule.

37. Un voyage printanier en Europe Centrale, à Prague et Cracovie, où bière, porc, histoire et émotion font bon ménage.

38. J’ai vraiment surmonté ma peur des automobiles et le vélo prend de plus en plus de place dans ma vie avec presque 2000 km parcourus sur un ÉcoVélo hybride.

39. Des défis différents qui épuisent et stimulent tout à la fois : un catalogue en ligne et un premier Vélotour SP en Mauricie.

40. Belle coïncidence : un quarantième anniversaire avec des taux d’intérêts anormalement bas signifient Espagne, Bhoutan et un vélo digne de ce nom en la personne de Jake The Snake.

41. La Bourgogne à vélo et en péniche. La vie est dure, mais tellement dure…

42. Je commence à mieux jauger les efforts requis pour chaque tâche et à m’accorder du repos même si l’Internet est toujours à portée de la main (dans le iPhone)

43. Elle n’est pas encore commencée, mais son mot clé risque d’être «assiduité»…

Ouf!  Pas évident cet exercice!


Au sujet de Geneviève

Conseillère en communications auprès de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ), mes temps libres sont partagés entre le cyclisme en solitaire ou avec Équipe SOQUIJ, le bénévolat auprès de la Fondation les P’tits Lutins, la bouffe, la gestion de ma copropriété, les voyages, et la réalisation de sites Internet à contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *