Co-marraine de la Marche du rein de Montréal, le 11 juin 2017

1 canadien sur 10 est atteint d’insuffisance rénale.

Au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), on dit que toucher le genou de la statue de la reine Victoria porte chance. C’est ce que nous avons fait le jour des tests préopératoires afin de prolonger la chance qui nous avait menées jusque-là…

Julie

En effet, étant diabétique depuis l’enfance et alors souffrant d’insuffisance rénale terminale, j’allais éviter de justesse la dialyse grâce à une transplantation préventive rendue possible par Geneviève, mon amie depuis le secondaire.

Geneviève

Et quelle chance de constater non seulement la compatibilité entre nous, mais aussi que j’avais la santé pour me rendre au bout de cette aventure qui dépassait notre amitié. Car redonner sa santé à Julie, c’était aussi venir en aide à son mari et à ses enfants.

La chance ne s’est pas démentie : grâce aux bons soins des équipes médicales, le prélèvement et la transplantation ont pu être réalisés à l’automne 2016, avec succès et sans complication aucune.

Le nombre de canadiens souffrant d’insuffisance rénale terminale a augmenté de 36 % depuis 2006.

C’est notre chance que nous souhaitons propager en vous côtoyant lors de la Marche du rein de Montréal, le 11 juin prochain.

Venez marcher avec nous afin de supporter ceux qui vivent avec la maladie rénale et pour promouvoir le don d’organe. Vous pouvez aussi contribuer en faisant un don à la campagne de l’équipe Parent-Lamoureux!


Au sujet de Geneviève

Conseillère en communications auprès de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ), mes temps libres sont partagés entre le cyclisme en solitaire ou avec Équipe SOQUIJ, le bénévolat auprès de la Fondation les P’tits Lutins, la bouffe, la gestion de ma copropriété, les voyages, et la réalisation de sites Internet à contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *